ACCEPTATION

Accueillir pleinement et s’accueillir soi inconditionnellement comme un voyageur qui frapperait à notre porte et qu’on nourrirait et logerait quelque soit son allure ou ses apparences, sa manière de parler ou sa réputation… car au fond il a ce même fond pur que nous tous. 

Ce n’est pas l’emballage qu’il faut accueillir mais le fond. 

Si tu rejettes toujours l’emballage, tu ne pourras jamais accéder au fond. 

Accepter, et cela revient à s’accepter, c’est accepter l’enveloppe que nous sommes, fine, vulnérable, imparfaite, notre petit moi, pour découvrir que celui ci englobe le tout et est englobé par le tout. 

Cette enveloppe est juste une limite qui est là pour pouvoir faire l’expérience de la dualité. Intérieur/extérieur. Haut/Bas. Avant/arrière. 

Sans cette enveloppe, cette peau, ce costume, ce moi, aucune expérience ne serait faite puisque le tout infini se fondrait dans le tout infini. 

Célèbre et honore cette enveloppe et ce moi imparfait, il te permet l’expérience. Par son imperfection, il te permet de tester, ressentir, percevoir et te permet de pouvoir grandir et évoluer. 

Célèbre le, il est précieux.

Si tu l’acceptes et l’accueil inconditionnellement, tu auras accès à tout le reste. 

Il n’est pas évident de rester à chaque instant dans cette acceptation et cet accueil. Mais chaque instant est un instant de gagné… et plus tu feras l’effort, plus tu t’entraîneras à cela, plus cela fera partie de ton quotidien. 

Il y a bien plus grand de l’autre côté de la barrière de ton moi, à l’intérieur comme à l’extérieur… la plupart des gens passent leur vie dans cette fine couche, cette fine enveloppe de leur moi, de leur personnalité, sans découvrir l’infini essence intérieure qui est aussi tout autour d’eux. 

Ce pas de sortir de cette fine enveloppe, personne ne peut le faire pour l’autre. 

On peut guider et accompagner, mais chacun ne peut le faire que pour soi. 

Et à la sortie, ce qui nous attend à l’intérieur comme à l’extérieur, c’est “magi-nifique” (magique et magnifique).

Je salue et remercie profondément l’essence éternelle et infinie que nous portons tous en nous à l’intérieur ainsi que notre courage à nous tous de porter cette cuirasse lourde et encombrante qu’est notre moi. Je la remercie cependant d’être là pour nous permettre d’évoluer et d’expérimenter. 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.