OCÉAN

Lâcher.

Offrir toutes ses tensions à l’océan.

Se laisser bercer par les vagues.

Sentir le haut de la vague arriver et puis se laisser descendre dans le creux en expirant profondément.

Ne faire plus qu’un avec l’océan. 

Ressentir sa grandeur, sa profondeur, son silence et sa paix.

L’océan ne semble pas changer, et pourtant tout se mue à l’intérieur en chaque instant.

Il est source d’apprentissages, et en le regardant, tant de choses peuvent être comprises et intégrées sur le fonctionnement de la Vie.

Il nous apprends que la Vie, malgré les continuels hauts et bas inhérents à ce qu’elle est, continue d’avancer étape par étape comme l’océan grignotant petit à petit le sable. Ensuite elle effectue le mouvement inverse pour tester une autre façon d’avancer sur une autre rive, à l’opposé. C’est un continuel recommencement, toujours différent et toujours riche.

La Vie, comme l’océan, ne cherche pas à comprendre ou à transformer, elle est tout simplement et suit le cours des choses.

Constance 

Maïeuticienne de l’âme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.