SAVOIR ECOUTER

Prendre une grande inspiration et se mettre à l’écoute de soi.

A l’écoute de son corps, de son intuition, des besoins de son être.

Être intimement connecté à soi.

Il faut parfois savoir s’écouter, pleinement et entièrement et se plier à ce qui doit-être.

Repousser l’évidence, et cela s’exprime de plus en plus fortement jusqu’à l’immobilisation si nécessaire.

Changer ses habitudes et ses modes de fonctionnement est indispensable et bénéfique mais est douloureux et demande du courage.

Lorsque la volonté de contrôler et de toujours dépasser ses limites est trop présente, la vie sait nous stopper dans notre course folle, et nous immobiliser pour nous amener à réfléchir et nous ramener à l’essentiel.

Il est important de savoir écouter avant qu’il ne soit trop tard, avant les cascades d’évènements plus importants à chaque fois.

Apprendre à faire autrement, apprendre à faire différemment, cela revient aussi à avoir une autre écoute de soi.

La question n’est pas comment faire, mais plutôt comment ne pas faire, pour que dans l’immobilité et le silence les réponses viennent.

Ecouter plus souvent le silence et le vide en soi, c’est offrir à l’être ses capacités d’auto-guérison.

Se laisser distraire par le brouhaha ininterrompu du flot des pensées, c’est se fermer à l’essentiel et à la guérison de l’être.

ECOUTE !

Ton cœur te parle à travers la présence silencieuse de ton être.

 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.