PAGE BLANCHE

La page blanche recèle en elle tous les potentiels. 

Elle permet la créativité. Elle laisse la place à l’imprévu et à l’impossible.

Elle décrit par elle-même la symphonie du silence et l’émergence de tous les possibles.

Par elle transparaît ce que pourrait-être une vie en offrant la place à une autre qui aurait exactement les mêmes chances d’être couchées sur cette page. 

Nous pouvons décider, chaque jour, d’ouvrir une nouvelle page blanche dans notre vie.

Simplement se fondre dans la bienheureuse impermanence de la vie, qui ouvre à la nouveauté et à la création.

L’impermanence est là pour autoriser le changement, la découverte, l’innovation, le dépassement de soi ainsi que l’évolution.

Le fossé est grand entre subir sa vie et créer sa vie. 

La création entraîne la construction, la soumission dérive vers la destruction.

Chaque jour il t’est possible de remplir ta page de vie avec tes propres mots, images et constructions ou de laisser les autres dicter leur voie propre et voler ton essence et ton potentiel.

Il s’agit d’un simple choix.

 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.