VOYAGE AU SOMMET DU MONDE

Imagines toi au sommet de l’Himalaya.

L’air est frais, le ciel sans nuages, un bleu profond, le soleil est chaud et brille au sommet.

Tu contemples le monde. Tu caresses du regard chaque relief. Tu peux observer loin devant, à 360 degrés.

Quel est ton sentiment intérieur lorsque tu contemples le monde ?

Qu’as tu envie de lui apporter ?

Comment souhaites-tu contribuer au monde ?

 

Imagines que tu peux te transformer en oiseau et plonger dans cette étendue, traverser les cols, poursuivre les cours d’eau, prendre du recul, te rapprocher.

Quels lieux souhaiterais tu visiter ? Ou choisirais tu de t’installer ?

Peux-tu ressentir l’air sous tes ailes et autour de toi ? Cette sensation t’indiquant précisément ta vitesse de vol ?

 

Tu peux choisir désormais de plonger au cœur même de l’océan, être immergé dans les profondeurs.

Ressentir le calme profond, le murmure de l’océan avec un doux va et vient qui s’atténue au fur et à mesure. A la fin cela devient comme une respiration, la respiration de la terre.

Et tu peux juste te laisser flotter et bercer par ce mouvement. Etre juste dans l’instant.

 

Observe la végétation, tous ces arbres connectés par leurs racines à la terre et ouverts sur toute l’immensité du ciel. Soit comme ces arbres, profondément ancré, enraciné, attaché à la terre et totalement ouvert à la beauté et à l’immensité du ciel.

 

Là, au sommet du monde, tu peux être au sommet de ton potentiel, te connecter à ton pouvoir intérieur. Il s’agit de reprendre les rênes de ta vie :

  • Soit en contemplation sur tous les aspects de ta vie
  • Choisis la bonne distance face à ce que tu vis. Cela permet de jongler entre être pleinement dedans et avoir suffisamment de recul pour apporter de la compréhension.
  • Soit connecté à ta respiration, laisse là te bercer, trouve le repos et la paix au cœur de ton être, dans ta profondeur intérieure.
  • Soit relié à tes racines et ouvert à toute la source du potentiel qui t’entoure. Trouve l’équilibre entre le bas et le haut, pleinement relié à ton corps et à ton esprit.

 

En découvrant pleinement tout cela en toi, tu vas observer un sentiment grandissant… Celui de la gratitude d’être là pleinement vivant…

Et au travers de ce sentiment, surgit l’Amour, l’essence, l’énergie même de la Vie.

 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.