MECANISMES DE DEFENSE

La vraie liberté est de pouvoir s’affranchir de ses mécanismes de défense automatiques. Arrêter de les subir mais les choisir avec justesse et intelligence.

Nous avons tous nos automatismes de réaction face aux événements de la vie.

Les principaux sont :

  • La fuite
  • La lutte
  • L’immobilisme

De part notre histoire, notre famille, notre environnement, nous nous sommes construit avec des mécanismes privilégiés, des voies automatiques. Tellement automatiques qu’on n’y prête plus attention, cela devient la norme, la réalité, la vérité. Aucune possibilité de recul, à chaque nouvelle situation, sans s’en rendre compte, on repasse par la même entrée, le même mode de réponse.

La vraie liberté s’atteint lorsqu’on s’autorise à découvrir autre chose et qu’on commence à explorer volontairement les autres modes, avec persévérance, force, courage et discipline pour ne pas repartir dans nos schémas de fonctionnement.

Avec cette étude minutieuse de nos réactions et en ouvrant la porte à une autre façon d’agir, une voie alternative se crée : celle du choix conscient.

Nous ne sommes plus contrôlés par nos pulsions et nos histoires, nous pouvons observer le mouvement naturel mais choisir ou non de rentrer dedans.

Si notre tendance est à la fuite, nous pouvons observer ce mouvement de fuite mais ne pas l’actionner.

Si notre tendance est à la lutte, nous pouvons observer cette tension intérieure mais décider de la relâcher.

Si notre tendance est à l’immobilisme, nous pouvons observer cette cristallisation mais choisir de briser la glace et d’agir.

Et en fonction de notre tendance nous pouvons choisir, non seulement de ne pas la mettre en avant, mais également de répondre par une autre manière. Nous pouvons choisir de répondre d’une façon que l’on ne connaît pas ou peu, explorer cette approche mais également nous découvrir dans cette réaction.

Un nouveau pan de notre être s’ouvre, ce qui nous donne beaucoup plus de liberté pour devenir ce que nous souhaitons être en choisissant comment nous voulons agir et réagir. Chaque instant est l’occasion d’un réajustement et d’un choix, et plus nous avons de possibilités intérieures, plus nous avons de liberté.

En gagnant en liberté, nous gagnons en capacité de discernement. Il ne s’agit plus d’être précipité avec des œillères dans un mécanisme mais de s’arrêter juste avant pour voir que nous pouvons réellement choisir sur quelle voie nous nous engageons.

La discipline associée au discernement apporte le calme, la sérénité et la sagesse.

 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.