SUIVRE LA LUMIERE

Au bout du chemin, le plus obscur et difficile qu’il soit, il y a toujours la lumière… Elle est là, elle attend.

Une lumière chaleureuse et bienveillante, rassurante, enveloppante, sécurisante.

Si tu prends la décision d’aller au bout, avec force, courage, détermination, tu seras accueilli.

Il est parfois difficile de nager au milieu des ténèbres, de traverser cette voie là, mais si réellement tu oses t’aventurer sur chemin, alors à la fin la récompense est belle.

Tu pourras ressentir la fierté de la réussite et sentir qu’avec cette étape tu t’es établi dans un nouveau pallier de ta vie. Tu peux ainsi te reposer sur ce nouveau socle solide pour que celui-ci te donne ensuite la force et l’élan d’aller plus loin.

Plus tu chemines, et plus tu as de forces et de ressources pour réussir de nouveau, plus cela devient facile d’effectuer des traversées, plus tu les réalises rapidement car tu as trouvé la force de la persévérance en toi et tu sais l’actionner au quotidien.

Réussite après réussite tu vas pouvoir t’attaquer à des traversées toujours plus difficile avec facilité !

Suis la lumière, garde ce cap, il te guide, comme une petite lanterne. Fixe la lumière, puise ta force en elle, garde la en vue, comme un phare qui te guide au milieu de la nuit.

Sois sûr que tout cela va finir, après la tempête revient toujours le calme. La durée du voyage dépend de ta capacité à t’engager. T’engager dans le processus, à l’accepter et dans ton audace, ton courage et ta volonté à avancer malgré vents et marées.

Il faut aussi inviter la souplesse et la fluidité au voyage afin de t’adapter au mieux aux éléments que tu vas rencontrer.

Suis la lumière, comme une promesse des jours meilleurs.

Aie foi en elle, aie foi en toi, aie foi en la vie.

 

Constance

Maïeuticienne de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.